Immobilier Montréal : Statistiques immobilières Mai 2024

Accueil » Actualités immobilières » Immobilier Montréal : Statistiques immobilières Mai 2024

À retenir :

  • Stabilité globale des prix : Les prix des copropriétés ont augmenté de 1 % (460 000 $), et ceux des plex de 1 % (830 000 $), tandis que les maisons unifamiliales ont légèrement baissé de 1 % (730 000 $).
  • Diminution des délais de vente : Le délai moyen de vente a diminué à 55 jours pour les unifamiliales et à 61 jours pour les copropriétés, indiquant une accélération des transactions.
  • Répartition des ventes : Les copropriétés représentent 56 % des ventes, les maisons unifamiliales 28 %, et les plex 16 %, reflétant des préférences diversifiées des acheteurs.
  • Augmentation des inscriptions : Les nouvelles inscriptions ont augmenté de 20 %, atteignant 3 170, signalant une offre accrue sur le marché.
  • Volume de vente en hausse : Le volume total des ventes a augmenté de 3 %, atteignant 1 230 468 798 $, indiquant une activité soutenue et dynamique sur le marché immobilier.
  • Marché immobilier Montréalais montre de solide signe de résilience et devrait poursuivre sa croissance ces prochaines semaines avec la récente baisse des taux d’intérêt.

L’analyse de Kyle en vidéo :

Le marché immobilier de Montréal en Mai 2024 présente des tendances intéressantes et des variations significatives par rapport aux mois précédents et à l’année précédente. En examinant les données de l’APCIQ de mai et des mois précédents, telles que mars 2024 et avril 2024, nous constatons que le marché reste stable avec des fluctuations légères dans différents segments, signe d’un marché globalement en croissance avec chacun des acteurs, vendeurs ou acheteurs, qui y réalise des transactions.

Voyons en détails l’analyse des statistiques immobilières de Mai 2024.

Temps nécessaire : 7 minutes

  1. Marché immobilier Montréal, Mai 2024

  2. Prix de vente des propriétés à Montréal – Mai 2024

  3. Délai de vente propriétés Montréal – Mai 2024

  4. Répartition des ventes immobilières Montréal – Mai 2024

  5. Inscriptions et volumes de vente Montréal – Mai 2024

Marché immobilier Montréal, Mai 2024

Le marché immobilier de Montréal en Mai 2024 montre une stabilité générale avec des variations mineures dans différents secteurs. Les tendances observées en avril se poursuivent avec des ajustements légers. Selon les statistiques d’avril 2024, le marché a connu une croissance modérée. En Mai 2024, cette tendance continue, avec une stabilisation des ventes, reflétant une demande stable malgré les fluctuations économiques globales.

Les prix des copropriétés ont augmenté de 1 %, atteignant 460 000 $, tandis que ceux des maisons unifamiliales ont légèrement baissé de 1 % à 730 000 $. Les prix des plex ont aussi augmenté de 1 %, atteignant 830 000 $. Le délai moyen de vente s’améliore se réduisent également : 55 jours pour les unifamiliales (moins 1 jour), 61 jours pour les copropriétés (moins 3 jours), et stable à 74 jours pour les plex.

Enfin, les nouvelles inscriptions ont augmenté de 20 %, et le volume total des ventes est en hausse de 3 %. Ces tendances montrent une demande soutenue et un niveau de prix qui semblent accepté par tous, alors que les propriétés restent de moins en moins longtemps sur le marché et l’inventaire augmente, on peut s’attendre à une accélération du marché ces prochaines semaines, alimenté par la baisse d’intérêt, offrant des opportunités intéressantes pour les acheteurs et les investisseurs.

infographie statistiques immobilier mai 2024

Retrouvez les statistiques chaque mois sur notre blog :

Prix de vente des propriétés à Montréal – Mai 2024

Les prix de vente des propriétés à Montréal en mai 2024 ont montré des variations intéressantes selon le type de propriété.

Lorsque l’on regarde les chiffres, les copropriétés ont vu leur prix médian augmenter de 1 % pour atteindre 460 000 $. Cette hausse continue d’indiquer une demande soutenue pour ce type de logement, probablement en raison de leur accessibilité financière et de la préférence des jeunes acheteurs et des investisseurs. La tendance des copropriétés à offrir un mode de vie plus pratique et souvent plus abordable dans les zones urbaines reste un facteur clé de cette demande croissante.

Type de PropriétéPrix MédianVariation (%)
Copropriété460 000 $+1%
Unifamiliale730 000 $-1%
Plex830 000 $+1%

Pour les maisons unifamiliales, le prix médian a légèrement diminué de 1 %, s’établissant à 730 000 $. Cette baisse marginale peut être attribuée à plusieurs facteurs, notamment une légère détente de la demande après une période de forte activité, influencée par la saisonnalité qui rythme le marché. Il est possible que certains acheteurs potentiels furent confrontés à des contraintes budgétaires dues à la hausse des taux d’intérêt, les poussant à retarder ou à reconsidérer leurs achats. La récente baisse des taux pourrait créer un pivot sur ce niveau de prix et voir le prix de ces types de propriétés augmenter.

Les plex ont également connu une augmentation de 1 % de leur prix médian, atteignant 830 000 $. Cette hausse reflète l’intérêt continu pour les propriétés génératrices de revenus, comme les plex, qui permettent aux propriétaires de bénéficier de revenus locatifs supplémentaires. Les investisseurs voient ces propriétés comme des moyens efficaces de diversifier leurs portefeuilles et de maximiser leurs rendements dans un marché immobilier relativement stable.

blogue kyle

« Les copropriétés continuent d’attirer les acheteurs en raison de leur prix relativement bas et de leur praticité, tandis que les maisons unifamiliales subissent une légère correction après une période de forte demande. Les plex, quant à eux, restent attractifs pour les investisseurs à la recherche de revenus passifs. Globalement, le marché montre une résilience notable, avec des ajustements qui reflètent des conditions économiques et des préférences d’achat variées. »

Kyle Shapcott, fondateur Lacasse Shapcott.

Tout comprendre sur les types de propriété à Montreal dans notre article à ce sujet.

Délai de vente des propriétés à Montréal – Mai 2024

Le délai moyen de vente des propriétés à Montréal en mai 2024 a montré des améliorations notables pour certaines catégories de propriétés. Voici un résumé des données :

Type de PropriétéDélai de Vente (jours)Variation (jours)
Unifamiliale55-1
Copropriété61-3
Plex740

Les maisons unifamiliales se vendent en moyenne en 55 jours, soit une réduction d’un jour par rapport au mois précédent. Cette légère diminution peut indiquer une demande toujours forte pour les maisons unifamiliales malgré une légère baisse des prix. Les acheteurs continuent de rechercher ce type de propriété, probablement en raison de l’espace et des avantages qu’elles offrent, surtout pour les familles.

Les copropriétés ont vu leur délai de vente moyen diminuer de trois jours, passant à 61 jours. Cette réduction plus marquée suggère une accélération notable des transactions dans ce segment. Plusieurs facteurs peuvent expliquer cette tendance, notamment l’attrait continu pour les copropriétés en raison de leur prix abordable et de leur localisation souvent centrale.

Pour les plex, le délai de vente reste stable à 74 jours. Ce délai plus long par rapport aux autres types de propriétés peut s’expliquer par la nature spécifique de ces biens, qui sont souvent achetés à des fins d’investissement. Les acheteurs de plex prennent généralement plus de temps pour évaluer la rentabilité et les perspectives de revenus locatifs avant de finaliser leur achat. De plus, les plex exigent souvent plus de négociations et de démarches administratives, ce qui prolonge le processus de vente.

En somme, la diminution des délais de vente pour les maisons unifamiliales et les copropriétés est un indicateur positif de la fluidité du marché immobilier montréalais. Les vendeurs peuvent espérer conclure leurs transactions plus rapidement, ce qui est un signe de santé et de dynamisme du marché. Pour les investisseurs, la stabilité des délais de vente des plex confirme l’intérêt soutenu pour ce type de propriété, malgré un processus de vente plus long. Globalement, ces tendances montrent une amélioration de la liquidité du marché immobilier de Montréal.

Répartition des ventes immobilières à Montréal – Mai 2024

La répartition des ventes immobilières à Montréal a révélé des tendances intéressantes en termes de préférence des acheteurs pour différents types de propriétés. Voici les données :

  • Copropriétés : 56 % des ventes, soulignant leur attractivité en raison de leur prix plus abordable et de leur emplacement central dans des zones urbaines prisées. Les jeunes acheteurs, les professionnels et les investisseurs locatifs privilégient souvent les copropriétés pour leur rapport qualité-prix et leur facilité de gestion.
  • Maisons unifamiliales : 28 % des ventes, reflétant une demande solide mais plus segmentée. Les familles cherchant plus d’espace, des jardins et une certaine tranquillité optent souvent pour des maisons unifamiliales, malgré des prix plus élevés et une localisation parfois en périphérie des centres urbains.
  • Plex : 16 % des ventes, ils restent un choix attractif pour les investisseurs. Ces propriétés offrent la possibilité de générer des revenus locatifs, ce qui peut compenser le coût d’achat plus élevé et les exigences de gestion. Les investisseurs voient dans les plex une opportunité de diversification et de stabilisation de leurs portefeuilles immobiliers.

La répartition des ventes immobilières montre clairement une préférence marquée pour les copropriétés, suivies par les maisons unifamiliales et les plex. Cette distribution qui ne varie que peu depuis le début de l’année met en évidence les tendances actuelles du marché où les acheteurs recherchent des solutions de logement abordables, pratiques et bien situées. Les investisseurs continuent de valoriser les plexs pour leur potentiel de revenu, malgré un volume de ventes relativement plus faible.

Cette diversité dans les choix de propriété reflète une adaptabilité des acheteurs et des investisseurs aux conditions économiques et aux dynamiques du marché immobilier montréalais.

Inscriptions et volumes de vente à Montréal – Mai 2024

Less nouvelles inscriptions et les volumes de vente à Montréal ont montré des tendances significatives et intéressante. Voici un aperçu des données :

IndicateurValeurVariation (%)
Nouvelles Inscriptions3 170+20%
Volume de Vente (en $)1 230 468 798 $+3%

Les nouvelles inscriptions ont augmenté de 20 %, atteignant 3 170. Cette augmentation significative indique que davantage de propriétaires sont prêts à vendre, anticipant peut-être des prix stables ou en légère hausse. Cette tendance pourrait s’accélérer avec la récente baisse des taux d’intérêt, rendant le financement de nouvelles acquisitions plus attractif pour les acheteurs potentiels.

Le volume total des ventes a également augmenté de 3 %, s’élevant à 1 230 468 798 $. Cette hausse modeste mais significative reflète une activité soutenue sur le marché immobilier montréalais. L’augmentation du volume de vente est cohérente avec les tendances observées dans les segments des copropriétés, des maisons unifamiliales et des plex, où la demande reste forte malgré les fluctuations des prix et des délais de vente.

« La baisse récente des taux d’intérêt pourrait stimuler davantage le marché immobilier montréalais dans les mois à venir, en rendant les hypothèques plus abordables et en augmentant la capacité d’achat des acheteurs. L’augmentation de l’inventaire et des volumes de transactions sont selon moi un très bon indicateur d’un marché résilient et prêt à accélérer au début de l’été, période stratégique sur le marché. »

Kyle Shapcott

blogue kyle

En conclusion, les indicateurs de mai 2024 montrent une augmentation notable des nouvelles inscriptions et un volume de vente en hausse, suggérant une activité soutenue et potentiellement croissante sur le marché immobilier de Montréal.

Les récentes baisses des taux d’intérêt pourraient renforcer ces tendances et offrir des opportunités intéressantes pour les acheteurs et les investisseurs.

Conclusion

Le marché immobilier de Montréal a démontré une stabilité globale avec quelques variations notables en mai, reflétant la saisonnalité de la période, les dynamiques changeantes de la demande et de l’offre, et une résilience marquée du marché immobilier.

On observe une stabilité des prix de manière générale, couplée à une diminution des délais de vente qui suggère un certain dynamisme sur le marché malgré une inflation qui semble enfin ralentir. Enfin, l‘augmentation des nouvelles inscriptions et du volume de vente démontrent que le marché restent très attractifs pour les différents acteurs. La baisse récente des taux d’intérêts pourrait apporter une vague de dynamisme sur le marché et améliorer ces différents indicateurs dans les semaines à venir.

En somme, l’analyse des données de mai 2024 montre que le marché immobilier montréalais reste résilient et adaptable aux conditions économiques et aux préférences des acheteurs. Les perspectives à court terme restent positives, avec un potentiel de croissance continue soutenu par des taux d’intérêt favorables et une demande en augmentation.

Si vous souhaitez réaliser un projet, contactez notre équipe de courtier immobilier Montréal.

blogue kyle

Kyle Shapcott

kyle@equipels.com

Linkedin | Instagram

Kyle est un expert du marché immobilier depuis plus de 10 ans, il se passionne pour Montréal et le secteur immobilier de la ville et partage régulièrement ses analyses et conseils dans ses articles.

Notre blog est rempli de conseils, actualités et valeur pour tout comprendre sur le marché immobilier!